Comment faire une bonne newsletter ? 7 conseils à suivre

Devinez ce que j’ai appris en préparant cet article ! 80 % des internautes sont inscrits à au moins une newsletter. Et plus de 50 % sont abonnés à au moins 2. Vous saviez ça vous ?

Les demandes de rédaction de newsletter par les clients aux rédacteurs web sont de plus en plus fréquentes. Pourquoi ? Parce que les entrepreneurs se sont aperçus que leurs newsletters ne faisaient mouche que si elles étaient rédigées avec soin, par un professionnel. Comment faire une bonne newsletter ? Dans cet article, je vous donne 7 conseils à suivre pour une newsletter réussie !
Faire une bonne newsletter

Qu’est-ce qu’une bonne newsletter ?

Il y a la bonne newsletter et la mauvaise newsletter. La mauvaise newsletter, c’est celle où le rédacteur s’assoit et commence à écrire. La mauvaise newsletter, c’est celle où le rédacteur s’assoit et commence à écrire… mais après avoir sérieusement réfléchi à ce qu’il allait dire.

Plus sérieusement, comment faire une bonne newsletter ? Comme dans une bonne recette de cuisine, tous les éléments nécessaires doivent être présents et équilibrés. De plus, vous devez y mettre votre cœur si vous souhaitez vous améliorer avec le temps.

La bonne newsletter se reconnaît facilement, car elle :

  • établit un lien de proximité entre l’entrepreneur et ses clients
  • incite les lecteurs à passer à l’action
  • possède une rédaction soignée qui la rend facile à lire


Vous souhaitez atteindre ces 3 objectifs ? Suivez les 7 conseils que je vous donne et vous saurez comment faire une bonne newsletter.

7 conseils pour faire une bonne newsletter

1. Définissez le but de votre newsletter

Comme dirait ma grand-mère, celui qui commence à tirer sans avoir visé est bien mal embarqué (c’est absolument faux, mamie n’a jamais dit ça). Néanmoins, c’est un fabuleux conseil que vous devez toujours avoir en tête en rédaction web.

Bien sûr, vous devez avoir un objectif global. Si vous avez prévu d’envoyer une newsletter par semaine ou une par mois, vous devez cibler un résultat final. Souhaitez-vous augmenter votre audience ? faire un tri dans vos prospects ? prouver votre expertise dans un domaine ? Si vous écrivez une newsletter pour un client, assurez-vous d’avoir compris quel est son objectif à long terme. Cela vous sera d’une très grande utilité lors de vos rédactions pour caler votre façon de penser sur celle du client.

Une fois que la stratégie globale de l’envoi de newsletter est établie, définissez l’objectif de la newsletter que vous allez rédiger. Posez-vous ces questions :

  • Quelle action est-ce que j’espère de la part de mes lecteurs à la fin de la newsletter ?
  • Quelle image est-ce que je souhaite véhiculer tout au long de l’e-mail ?
  • Quelles sont les informations dont aura besoin le lecteur pour prendre une décision ?

2. Choisissez bien les idées à développer

Dans une newsletter, vous démontrez votre capacité à apporter au lecteur ce dont il a besoin. Vous avez l’opportunité de prouver votre expertise dans un domaine.

Autant le dire tout de suite, la newsletter n’est pas faite pour proposer un produit directement. Si vous considérez vos newsletters comme des prospectus électroniques, tous vos e-mails termineront dans la boîte des spams de vos abonnés.

La newsletter est l’occasion de montrer votre valeur ajoutée, ce que vous avez de plus par rapport aux autres.

Un conseil ! Focalisez-vous sur une idée pour chaque newsletter. Voici quelques idées à développer pour les newsletters de votre entreprise ou de vos clients en rédaction web :

  • L’actualité de l’entreprise
  • Les projets de la marque
  • Un chiffre important ou une statistique surprenante à propos de l’entreprise
  • Les valeurs de la marque
  • Les bons résultats obtenus dans un domaine
  • Une anecdote au sujet d’un produit ou d’un service
  • La réponse à une question liée au domaine de l’entreprise

3. N’écrivez pas un roman

En tant que rédacteur web, il est possible que vous vous sentiez l’âme d’un romancier. Mais vous n’êtes ni Tolkien, ni Tolstoï. Vous ne devez pas vous attarder dans les descriptions lyriques ou sur des détails indigestes. Mettez du rythme dans votre newsletter.

Une newsletter courte a plus de chance d’être lue jusqu’à la fin et appréciée qu’un pavé mal aéré. L’objectif est de résumer les idées pour susciter la curiosité de vos lecteurs. De cette façon, ceux-ci répondront à l’appel-à-l’action et iront visiter votre site.
ecrire newsletter
Pour écrire une bonne newsletter :
  • Limitez-vous à 100 ou 200 mots.
  • Adoptez un langage qui correspond à votre audience.
  • Utilisez des phrases courtes.
  • Bannissez le langage soutenu ou les formulations ambiguës.
  • Variez le champ lexical.

4. Intégrez du contenu pertinent

Qu’est-ce qui détermine la réussite ou l’échec de votre newsletter ? C’est le contenu en lui-même. Si vous continuez à vous demander comment écrire une bonne newsletter, attardez-vous sur cette partie de l’article.

Votre newsletter doit être captivante ! Qu’est-ce que ça veut dire ? Que vous devez jouer avec les émotions de vos lecteurs. Vous devez les faire rire ou les émouvoir. Leur réaction à la lecture de la newsletter devrait être proche du « Ooooooooh ! » attendri que l’on fait lorsqu’on aperçoit un chaton mignon ou du « Hahahaaa » que l’on s’esclaffe après une blague réussie.

La meilleure façon de provoquer des émotions chez ceux qui vous lisent est d’utiliser le storytelling. La newsletter est l’endroit idéal pour ça. Présentez vos actualités ou vos valeurs à l’aide d’une petite histoire. Le résultat est garanti !

L’autre façon de conserver l’attention de votre auditoire est de lui faire dire « Hmmmmm intéressant ! ». Pour y arriver, mentionnez des chiffres et des statistiques dans votre newsletter. Profitez de cette occasion pour impressionner votre lecteur. Montrez-lui que vous en connaissez plus que lui sur le sujet ! Sans abuser bien entendu.

Les lecteurs lisent davantage les contenus chiffrés, car ils ont l’impression qu’on leur présente des données plus concrètes. Vous souhaitez présenter les résultats de l’entreprise pour l’année écoulée ou ses projets pour l’année à venir ? Incluez le plus de chiffres possible !

Pour être sûr de réussir le contenu de votre newsletter, imaginez la tête du lecteur qui en prend connaissance. Si vous n’êtes pas sûr d’obtenir un « Oooooooh », un « Hahahaaaa » ou un « Hmmmm intéressant ! » alors vous n’êtes certainement pas sur la bonne voie.

5. Trouvez un appel-à-l’action efficace

99 % des internautes n’entreprennent jamais d’actions s’ils n’y sont pas invités (statistique inventée mais d’après moi il y en a quand même beaucoup non ?). La majorité des gens sont comme vous et moi, si on ne les invite pas à entrer sur un site ou à en lire plus sur un sujet, ils ne le feront pas tous seuls.

L’appel-à-l’action est la conclusion de votre newsletter. Il peut prendre la forme d’une phrase de conclusion qui incite à effectuer une action ou d’un bouton sur lequel cliquer.

Pour être sûr d’atteindre votre objectif, incluez un seul call-to-action (CTA) dans votre newsletter.

Si vous incluez votre CTA dans un lien cliquable présent sur une partie d’une phrase, utilisez des verbes forts qui décrivent parfaitement l’action.

Si vous incluez un bouton, préférez une structure plus simple qui inclut directement le lecteur :
  • Je m’inscris
  • Je veux en savoir plus
  • Je découvre l’offre
  • Je fonce
  • Votre aventure commence ici

6. Ne négligez pas la mise en page

Le design de votre newsletter est très important, tout comme l’aspect visuel des plats que vous préparez. Les newsletters qui incluent un format HTML ont un meilleur taux de clic que les newsletters moins travaillées.

La majorité de vos lecteurs ne liront que 19 % du texte (vrai stat !!). Leur regard est donc dirigé par la mise ne page que vous utilisez.

Pour rendre votre message plus pertinent :
  • Mettez les mots importants en gras
  • Utilisez une police différente ou une taille plus grande pour les phrases essentielles
  • Faites en sorte que votre bouton ou votre appel-à-l’action se démarque
  • Utilisez des couleurs
  • Utilisez des gifs ou des images

Veillez également à aérer vos paragraphes. Chaque paragraphe doit véhiculer une seule idée. Ils seront plus faciles à lire s’ils ne contiennent qu’1 à 3 phrases.

7. Réfléchissez à l’objet de votre mail

69 % des destinataires de newsletter considèrent leurs e-mails comme des spams simplement à la lecture de l’objet (Source : redacteur.com). Un objet mal choisi peut donc rendre tout votre travail de rédaction inutile.

Le choix de l’objet est crucial. Comment écrire une bonne newsletter et choisir le bon objet ?

  • Proposez un titre accrocheur qui utilise des mots forts.
  • Bannissez les termes récurrents des spams : Offre exceptionnelle, argent, gratuit, facile, promotion, achetez, etc.
  • Insérez un chiffre clé dans l’objet.
  • Personnalisez l’objet avec un outil de personnalisation.
e-mail newsletter
La règle la plus importante à suivre est celle des mots assimilés aux spams. Les logiciels anti-spams des boîtes de messagerie sont de plus en plus redoutables. S’ils identifient l’un des mots cités plus haut, ils classeront automatiquement votre newsletter parmi les spams. Dommage !

Comment faire une bonne newsletter ? Adaptez-vous à votre auditoire

Analyser ce que fait la concurrence, c’est bien ! Mais, est-ce que c’est suffisant ? Non ! Il y a forcément quelque chose qui démarque votre entreprise, ou celle pour laquelle vous rédigez, des autres.

Pour être sûr de toucher votre auditoire avec vos newsletters, vous devez donc savoir ce qu’il attend de vous et ce qu’il préfère. Bien sûr, les surprises sont également appréciées. Afin d’en savoir un peu plus sur les abonnés de vos newsletters, faites des sondages, invitez-les à donner des commentaires sur les réseaux sociaux ou sur le blog de l’entreprise ou à répondre aux e-mails qu’ils reçoivent.

Connaître votre auditoire, c’est également connaître les mots-clés qu’il recherche. Pourquoi ne pas utiliser un site comme AnswerThePublic pour trouver des questions qu’il se pose et y répondre dans vos newsletters ?

Si vous appliquez ces 7 conseils dans l’ordre, vous n’aurez plus à vous demander comment faire une bonne newsletter. Vous saurez exactement répondre aux envies de vos lecteurs et les pousser à l’action.

Et vous, quelles sont vos astuces pour rédiger d’excellentes newsletters ?
rédacteur web storyteller

Mini-formation gratuite :
Construire un storytelling de qualité en 15 étapes

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux-sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.