Rédaction web : l’art d’une bonne conclusion (call-to-action)

Vous vous apprêtez à mettre un point final à votre article, mais vous doutez du contenu de votre conclusion ? Créer un appel à l’action (call-to-action) efficace est l’angoisse de nombreux rédacteurs web ! Si votre conclusion n’est pas bonne, les lecteurs ne passeront pas à l’action. Votre article sera inutile ! Vous souhaitez éviter cela ? Voici tout ce que vous devez savoir sur l’art d’écrire une bonne conclusion.
bonne conclusion call-to-action

Qu’est-ce qu’un call-to-action ?

Un appel à l’action à pour but de pousser les lecteurs à effectuer une action déterminée. Il peut avoir pour objectif de :
  • vendre un produit
  • renvoyer à une autre page
  • faire remplir un formulaire
  • faire s’abonner à une newsletter
  • faire partager l’article

Pour que votre appel à l’action fonctionne, c’est toute votre conclusion qui doit être bien pensée. En effet, la conclusion vous aide à inclure l’appel à l’action dans un contexte précis. Vos lecteurs seront plus disposés à effectuer l’action souhaitée s’ils comprennent pourquoi.

Le call-to-action peut être un simple mot, une phrase ou une expression. Parfois, il s’agit juste d’un bouton présent sur un site web. L’efficacité de cet appel à l’action dépend en grande partie de la qualité de votre article et de sa conclusion.

L’art de faire une bonne conclusion en rédaction web

Avez-vous déjà lu un livre dont la fin est décevante ? Qu’avez-vous retenu de cette expérience ? Certainement cette conclusion qui ne correspond pas à vos attentes ! En rédaction web, mieux vaut éviter d’inspirer ce genre de sentiments au lecteur. Voici 6 étapes pour rédiger une bonne conclusion qui pousse à l’action.

1. Bien connaître sa cible

Les pros du tir à l’arc comprendront vite la métaphore. S’ils n’identifient pas clairement leur cible, comment pourront-ils l’atteindre ? La même chose se passe pour les rédacteurs web ! Une conclusion est efficace si elle est adaptée à la cible.

En définissant clairement le type de lecteur que vous souhaitez convaincre, vous saurez ce qui peut le pousser à l’action. Une fois que vous avez déterminé la silhouette de votre lecteur, vous pouvez :

  • définir un objectif pour votre conclusion
  • éveiller son intérêt pour d’autres sujets
  • trouver les mots qui l’inciteront à passer à l’action

2. Relire l’article

Un cheveu dans la soupe, c’est sale et suspect ! Que penserait votre lecteur si la conclusion de votre article débarquait de nulle part comme un cheveu dans la soupe ? Il serait désorienté. Il ne prendrait même pas le temps de la lire.

En relisant votre article avant d’écrire votre conclusion, vous vous assurez de conserver la trame principale de votre écrit. Votre conclusion sera en parfaite harmonie avec le reste du contenu.

3. Résumer (brièvement) le contenu

Vous rappelez-vous de vos cours de français au collège ? Résumer brièvement le contenu de la dissertation était toujours la première étape citée par les professeurs pour rédiger une bonne conclusion.

Bien sûr, tout dépend de votre contenu et de votre style ! Mais cette règle peut être appliquée pour remettre l’appel à l’action dans le contexte du texte.

conclusion efficace call to action
Pour effectuer un bref résumé de votre article dans la conclusion, servez-vous de vos sous-titres. S’ils ont été bien choisis, ils résumeront parfaitement votre écrit. Afin de ne pas alourdir votre conclusion, veillez à ce que votre bref résumé soit constitué de phrases courtes. 1 à 2 phrases suffisent pour rappeler les points principaux d’un article.

4. Définir clairement le bénéfice pour le lecteur

La meilleure façon de vous assurer que votre lecteur vous a compris est d’être clair avec lui ! Oubliez le jargon et les phrases alambiquées (défi relevé !) ! Expliquez-lui clairement quels bénéfices il aura s’il passe à l’action.

Cette explication d’1 ou 2 phrases avant l’utilisation de verbes d’action vous aidera à faire naître un sentiment de besoin chez votre lecteur. Mettez-vous à la place du lecteur. Répondez à la question : « Qu’est-ce que cela m’apporte si je réalise l’action décrite dans l’article ? »

Vous souhaitez que votre lecteur s’abonne à votre newsletter ? Expliquez-lui brièvement pourquoi celle-ci sort de l’ordinaire.

Vous désirez qu’il passe commande ? Résumez brièvement les points forts du produit et ceux de votre service.

Vous voulez que votre lecteur fasse une demande de devis ? Rassurez-le sur les délais et la gratuité de la démarche.

5. Utiliser des verbes d’action

Vous êtes timide à l’idée de donner des ordres à vos lecteurs ? N’ayez pas peur ! Les internautes sont habitués à ce qu’on leur dise quoi faire. Utiliser des verbes d’action dans vos appels à l’action vous garantit de meilleurs résultats. Plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Vous pouvez l’utiliser les verbes à l’infinitif (souvent associé à un lien) :
  • Demander mon devis
  • Passer une commande
  • Ajouter au panier
  • S’inscrire à la newsletter

L’utilisation de l’impératif est aussi possible :
  • Contactez-nous
  • Partagez l’article
  • Inscrivez-vous
  • Demandez votre devis

6. Créer un sentiment d’urgence

L’internaute a peur. Il angoisse à l’idée de passer à côté d’une opportunité ! C’est pourquoi, pour que votre conclusion pousse le lecteur à l’action, utilisez des mots qui créent un sentiment d’urgence :
  • Commandez vite
  • Bénéficiez de notre offre limitée
  • Inscrivez-vous dès à présent
  • Demandez tout de suite votre devis
bonne conclusion efficace

Comme pour l’introduction, il n’y a pas de formule magique pour faire une bonne conclusion. Néanmoins, la méthode Résumé + Explication du bénéfice + Verbe d’action + Sentiment d’urgence permet d’obtenir de très bons résultats.

Et vous avez-vous une technique pour rédiger de bonnes conclusions ? Expliquez-moi tout en commentaire !

Si cet article vous a plu, suivez-moi sur Instagram pour obtenir plus de conseils en rédaction web.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux-sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.